Naturopathie : comment mesurer mon degré d’acidité ?

 echelle_ph

Afin de se maintenir en bonne santé, notre corps élimine tous les acides en excès principalement par le rein. Mais aussi en moindre quantité par les poumons qui rejettent les acides volatiles.

 Plus une personne a d’acides excédentaires, plus ses reins vont chercher à les chasser et plus son pH urinaire va être acide. Chez une personne en bonne santé, le pH urinaire normal se situant entre 6.5 et 7.5.
 

Pour évaluer le degré d’acidité de mon organisme, j’ai deux solutions :
– Observer si j’ai des symptômes venant d’une trop forte acidité (voir lesquels ici).
Mesurer mon pH* urinaire. Voici comment procéder :
 
D’abord, je me procure des bandelettes de pH (environ 5 € les 52 bandelettes en boutique bio ou 10 € le rouleau en pharmacie-> pour info, vérifiez les unités de mesure qui doivent être précises et comprendre les demi-mesures : ex 5- 5,5 -6- 6,5 -7 etc.). Elles changent de couleur en fonction du pH des liquides dans lesquels elles sont trempées.

  • Pendant 5 jours, je vais mesurer trois fois par jour le pH de mes urines :
    – la 2ème urine du matin, la première étant souvent très acide, car chargée du nettoyage de la nuit.
    – celle avant le repas du midi,
    – celle avant le repas du soir.
  • Je fais ensuite la moyenne de ces 5 jours en additionnant tous les résultats puis en divisant par le nombre de mesures.

Si votre pH moyen est inférieur à 6.5, vous avez trop d’acidité ! et que je dois mettre en place un programme afin de prévenir l’apparition de troubles de santé et de maladies.

Si votre pH moyen est au-dessus de 7.5, il se peut que vos reins fonctionnent mal et ne font pas leur travail d’élimination des acides. Vous devez alors impérativement consulter un médecin.

Si votre pH moyen se situe dans la bonne fourchette (entre 6.5 et 7.5), félicitations ! Cependant, votre pH est susceptible de se modifier à tout moment en fonction d’un stress trop important ou de l’accumulation de mauvaises habitudes de vie ! Je vous conseille donc de suivre aussi les préceptes ci-dessous, afin de prévenir la plupart des troubles de santé et des maladies :

  • Maintenez un équilibre entre l’apport d’aliments basiques (légumes et fruits) et acides (produits laitiers, protéines animales, céréales de type blé, avoine, quinoa…). L’assiette devant être composée d’un minimum de 60% de légumes (Le reste étant composé de 20% de protéines et de 20% de céréales). Cependant, plus votre pH urinaire est acide, plus vous favoriserez les aliments alcalins et plus vous supprimerez les aliments acides (voir liste ici).
  • Dormez suffisamment et d’un sommeil réparateur (nous verrons comment faire lors d’un prochain article).
  • Respectez vos rythmes Travail-Repos-Sommeil.
  • Apprenez à gérer votre stress (ce sujet sera développé prochainement).

 

*Le pH signifie potentiel hydrogène. Il mesure l’acidité ou la basicité d’une solution aqueuse.

  • Quand le pH = 7, il est dit neutre ;
  • Quand le pH < 7, il est dit acide ; plus le chiffre est bas, plus le pH est acide ;
  • Quand le pH > 7, il est dit basique ; plus le chiffre est haut, plus le pH est basique.
Article : vitamine D comment la choisir
Réalisation : Vanessa Lopez
www.vanessa-lopez-naturopathe.com

À PROPOS DE L’AUTEUR : Vanessa Lopez est coach en nutrition, naturopathe, énergéticienne et auteur des livres « Secrets de naturopathes », « Stop à la fatigue avec la naturopathie » et «Guide de poche de naturopathie». Elle est experte en alimentation saine, spécialisée dans les problèmes d’intolérances et de comportements alimentaires ; et propose des solutions pour mieux gérer son stress. Elle consulte à Paris dans son cabinet du 17ème arrondissement. Possibilité de consultations sur skype et par téléphone pour les personnes éloignées de Paris et en France métropolitaine.