Naturopathie : comment bien associer vos aliments pour bien digérer ?

  combinaisons-alimentaires-1

Savez-vous que la majorité des personnes qui consultent un naturopathe ont des problèmes digestifs (ballonnements, gaz, brûlures d’estomac, reflux,spasmes, douleurs digestives, fatigue après le repas, constipation ou diarrhée) ? Et que la plupart du temps ces problèmes se résolvent en pratiquant les bonnes associations alimentaires ?

Il faut savoir aussi que les problèmes digestifs sont les premiers signes de déséquilibre, voire de maladie : la petite alarme qui nous montre que quelque chose ne vas pas. Si nous n’écoutons pas ce signal, inévitablement c’est le départ vers des maladies plus graves de tout type.

Pourquoi certains aliments  ne se mélangent pas entre eux ? Car pour bien digérer notre système digestif prends en compte plusieurs critères, différents en fonction de chaque aliment ingéré :

– le temps de digestion,
– la mobilisation d’énergie nécessaire : certains aliments nécessitent beaucoup plus de temps et d’énergie pour être digérés.
– le milieu acido-basique digestif,  (voir les articles du blog sur l’équilibre acido-basique)

Quand on mange notre repas sans tenir compte de ces 3 facteurs, cela entraîne des fermentations, des putrescences, beaucoup d’acidité et de problèmes digestifs chez la plupart des gens.

Si cela est votre cas, je vous invite à suivre les conseils donnés ci-dessous :

Mangez :

– une seule protéine à la fois : viande ou poisson ou œuf ou laitage ou légumineuse (lentilles ou pois ou haricots…),
– une seule céréale à la fois : quinoa ou riz ou blé (pâtes, pain) ou sarrasin… 
– les fruits crus loin des repas : ½h avant ou au moins 3 h après.
Les fruits sont digérés en quelques minutes dans l’intestin, ils ne font que passer par l’estomac. Pris en dessert, ils y stationnent le temps de la digestion des autres éléments, ce qui entraîne fatigue après le repas, fermentations digestives, gaz intestinaux… Cela crée beaucoup d’acidité et de l’alcool… Certaines personnes ont découvert une cirrhose du foie alors qu’elles n’avaient jamais bu d’alcool… 

Les légumes cuits ou crus se mélangent entre eux et s’associent favorablement avec tout, sauf certains aliments (miel, pastèque, melon…).
Remplis d’enzymes qui nous permettent de digérer, ils sont nécessaires à tous les repas! Ils doivent représenter 60% de l’assiette!

Evitez d’associer au cours du même repas :
Protéine forte  + Farineux fort car la digestion en milieu acide de la protéine bloque celle de l’amidon
Aliment Acide + Farineux au même repas car l’acidité inhibe l’enzyme salivaire (ptyaline qui permet la digestion des amidons et farineux). ex : pâtes ou riz à la sauce tomate…

 Combinaisons non favorables (en cas de non consommation de légumes verts) :

Protéines fortes

Farineux forts

Viande, poisson, crustacés, œuf, fromage cuit

Blé (pain, pâtes…), épeautre, orge, avoine, maïs, seigle, riz complet, sarrasin, millet

 Acceptables sur le plan digestif (même si l’idéal est d’y associer des légumes de saison) :

Protéines fortes

Amidons faibles

Viande, poisson, crustacés, œuf, fromage cuit

Patate douce, pomme de terre, potimarrons, potirons, châtaigne, quinoa

Protéines faibles

Farineux forts

Les légumineuses (tous les pois (petits, chiches, cassés…), soja, tempeh et tofu, lentilles, haricots (verts, rouges…), les algues, les oléagineux (amandes, noisettes, graines de chanvre, sésame…), champignons

Blé (pain, pâtes…), épeautre, orge, avoine, maïs, seigle, riz complet, sarrasin, millet

Les fromages frais, yaourts (préférez ceux de chèvre et de brebis plus digestes à ceux de vache) peuvent être associés avec des fruits / légumes cuits ou crus, mais pas en fin de repas.

Fruits[*]

+

Légumes

 

+

Laitages, fromages (sans pain)

 

+

Oléagineux

Laitages

+

Fruits

 

+

Légumes

 

+

Oléagineux

[*] Fruits crus à consommer hors repas.  Les fruits cuits, sous forme de compote, peuvent être pris en guise de dessert. Melon et pastèque seront toujours pris seuls.

Toutes ces règles peuvent paraître rébarbatives quand on commence à s’intéresser aux associations alimentaires mais soyez confiants :

En appliquant ce régime alimentaire pendant un certain temps,  vous saurez quels aliments vous pouvez associer entre eux sans avoir à regarder cette liste; cela deviendra instinctif! Tout est une question d’habitude et de persévérance. Très vite, vous aurez envie de continuer car vous vous sentirez tellement mieux dans votre corps!

Si malgré tout, vous avez du mal à installer ces nouvelles habitudes de vie,
persévérez et faites vous accompagner par un professionnel de santé.

 BON APPÉTIT A TOUS!

 

Article : vitamine D comment la choisir
Réalisation : Vanessa Lopez
www.vanessa-lopez-naturopathe.com

À PROPOS DE L’AUTEUR : Vanessa Lopez est coach en nutrition, naturopathe, énergéticienne et auteur des livres « Secrets de naturopathes », « Stop à la fatigue avec la naturopathie » et «Guide de poche de naturopathie». Elle est experte en alimentation saine, spécialisée dans les problèmes d’intolérances et de comportements alimentaires ; et propose des solutions pour mieux gérer son stress. Elle consulte à Paris dans son cabinet du 17ème arrondissement. Possibilité de consultations sur skype et par téléphone pour les personnes éloignées de Paris et en France métropolitaine.