Noël et le Réveillon du nouvel an arrivent à grand pas, périodes bien connues pour les excès alimentaires, souvent accompagnés de possibles désagréments (nausées, maux de tête, prise de poids, remontées acides, ballonnements, etc.). J’en profite donc pour vous apporter quelques conseils préventifs, qui j’espère pourront vous aider, afin d’éviter les lendemains de fêtes difficiles.  Comme le dit le dicton, « il vaut mieux prévenir que guérir » 🙂

Lancez vous-même l’invitation à vos repas de fêtes

Le meilleur choix est de décider de préparer vous-même le repas festif. Cela vous permettra de faire un repas simple et d’inclure les bons aliments.  Vous aurez le privilège de choisir le contenu du menu. Aidez vous à le créer en suivant les suggestions de cet article. Vous pourrez ainsi éviter d’être tenté de manger n’importe quoi.

Un des avantages de recevoir est de pouvoir utiliser une petite vaisselle. Vous aurez de ce fait tendance à moins en mettre dans l’assiette, à moins manger et à mieux digérer. Privilégiez :

  • les petites assiettes,
  • les petits couverts pour en mettre moins dans la bouche,
  • les verres hauts plutôt que les verres larges afin de moins boire d’alcool.

Le jour j : comment optimiser votre digestion lors de votre  soirée festive 

Afin d’optimiser les désagréments courants suite aux excès caloriques de votre repas festif (graisses saturées, alcool, gâteaux, etc.), adoptez ces différents principes de bonne conduite :

Incluez certains aliments dans vos menus festifs

Consommez beaucoup de légumes en début de repas. Les légumes sont riches en fibres, en vitamines et en antioxydants. Ils sont détoxifiants, ils aident à drainer votre organisme et vous permettent d’éviter de mélanger trop d’aliments incompatibles. Votre digestion sera donc plus facile.

Ajoutez aussi à vos repas des aliments anti-inflammatoires tels que le curcuma ou le gingembre. Les oméga-3 provenant des végétaux (graines de lin moulues) ou des animaux (œufs venant de poules nourries au graines de lin, poissons gras péchés en mer tel que le saumon, le maquereau ou la sardine, huîtres), sont aussi une bonne option. Ils permettent en effet de limiter l’inflammation favorisée par l’excès d’aliments et de boissons caloriques (alcools).

vanessa-lopez-blog-naturopathie-eviter-lendemains-de-fetes-difficiles-boire-eau

Veillez au bon alliage de vos boissons festives

À chaque verre d’alcool, buvez aussi un verre d’eau afin de contrer l’action diurétique puissante de l’alcool.

Vous pouvez également troquer votre café par une tisane digestive surtout si vous avez bu de l’alcool. L’alliage des deux ne fait pas bon ménage. Café et alcool ont un effet cumulatif. Non seulement ils sont diurétiques mais ils peuvent aussi tous deux provoquer des troubles du sommeil. De plus le café pris en fin de repas peut bloquer votre digestion.

Préférez la simplicité plutôt que la diversité

Vouloir goûter à tout est une mauvaise idée. Car la diversité nous pousse à consommer. Quand il y a trop de choix, il est prouvé qu’on a tendance à manger plus et à faire de mauvaises associations alimentaires. Ces dernières alourdissent énormément votre digestion. Par exemple, ne mangez pas plusieurs protéines au cours du même repas.

Prenez votre temps et amusez vous

La mastication est un art essentiel à cultiver ! Non seulement vous aurez tendance à manger moins. Mais vous donnez moins de travail à votre système digestif qui vous le rendra bien.

Une autre bonne idée et de vous dépenser après le repas. Vous pouvez opter pour une petite marche digestive. Ou encore mieux amusez vous dans une soirée dansante. Quand on danse, on a tendance à moins manger et à moins boire. En plus on s’active et on brûle des calories tout en s’amusant ! Le plaisir est aussi un gage de santé J

Que faire en cas de « cuite » ou de « gueule de bois » ?

Même si le meilleur remède contre la gueule de bois est de ne pas boire ou au moins raisonnablement, voici quelques suggestions pour vous aider.

Hydratez vous bien en dehors des repas en favorisant : l’eau peu minéralisée ou les tisanes digestives (menthe, fenouil, gingembre, anis, verveine, mélisse, etc.). J’ai remarqué que  l’eau gazeuse peu salée avec un peu de citron peut vraiment soulager. Ou cette potion anti gueule de bois dont je vous donne la recette ci après. Faites bouillir pendant 10 minutes, des morceaux de gingembre frais et des zestes de citron bio. Si vous avez un terrain acide faites seulement bouillir la peau du citron car le jus de citron peut ne pas convenir à tout le monde. Cette décoction permet aussi de bénéficier des bienfaits des huiles essentielles contenues dans l’écorce du citron et de soulager votre foie.

Mais ce que je trouve le plus efficace pour se débarrasser rapidement de tous les désagréments de la gueule de bois est le Reiki. Il vous permettra de faire disparaître nausées, douleurs et autres symptômes associés. Par contre, pour pouvoir vous en faire  à n’importe quel moment, il faut que vous soyez initié. Pour toute information sur les prochaines formations que je donne, contactez moi directement.

vanessa-lopez-blog-naturopathie-eviter-lendemains-de-fetes-difficiles-gueule-de-bois

Que manger un lendemain de fête pour vous rétablir plus vite?

Vous souhaitez optimiser votre journée après avoir fait la fête ? Expérimentez ces propositions alimentaires tout en prenant soin de bien boire en dehors du repas. Trop boire en même temps que vous mangez peut au contraire vous alourdir car un excès d’eau dilue vos sucs digestifs.

Lendemains de fêtes : quels aliments éviter

Abstenez-vous de manger des aliments encrassants pendant au moins les 2 jours qui suivent : les plats préparés, les produits transformés, les céréales contenant du gluten (surtout le blé) et les produits laitiers.

Évitez aussi de consommer les aliments gras et sucrés tels que les restes de foie gras ou de gâteaux.

Enfin supprimez les excitants pour favoriser l’élimination du corps :

  •  Le sucre. Seul le sucre des fruits de saison est à privilégier.
  • Bien entendu oubliez l’alcool 🙂 Mais aussi le café. Comme pour l’alcool, en raison de ses propriétés diurétiques, il risque de davantage vous déshydrater. Il peut de ce fait vous causer des maux de tête, voire les aggraver.
  • la viande rouge. Pour favoriser le « décrassage » du corps, évitez aussi les viandes blanches. Si vous souhaitez manger des protéines, préférez les légumineuses ou le poisson ou les œufs.

Lendemains de fêtes : quels aliments favoriser

Favorisez les légumes et les fruits sous toutes leurs formes 

Ils allégeront votre digestion, vous feront gagner en énergie et vous aideront à vous détoxiquer des excès de la veille, encore plus s’ils sont de qualité biologique. Buvez et mangez à volonté :
– les bouillons de légumes maison,
– les légumes à la vapeur. Ils ont l’avantage d’aider votre foie à bien  fonctionner et à se nettoyer. En option vous pouvez ajouter un filet d’huile vierge et bio de première pression à froid,
– les compotes de fruits sans sucres ajoutés. Elles vous permettent de vous aider à drainer votre organisme. Cela sera plus efficace si vous les mangez en guise de repas ou loin du repas.

vanessa-lopez-blog-naturopathie-lendemains-de-fetes-difficiles-legumes-fruits

Favorisez les bonnes associations alimentaires

Pour vous rétablir plus vite et bien digérer, veillez à bien respecter les bonnes associations alimentaires. 

Optez pour la monodiète ou le jeûne

Ils sont encore plus efficaces. Testez de faire une mono-diète ou un jeûne la journée qui suit. La mono-diète consiste à manger un seul type d’aliment sur un ou plusieurs repas. Ex : pomme bio le matin, poisson péché en mer ou patate douce le midi le midi et légume le soir.  Préférez les aliments de saison et de qualité biologique.

Si vous avez enchaîné les repas de fête pendant une période prolongée, je vous invite à tester de faire une cure détox. Elles vous allègent de l’accumulation de toxines qui surviennent principalement pendant vos repas trop chargés. Au fil des ans, si vous ne faites pas de cure de détoxication, vous pouvez développer tout un tas de problématiques ou de maladies : fatigue, problèmes digestifs chroniques, problèmes de peau, surpoids, etc.

Et vous quels sont vos petits secrets pour vous débarrasser des désagréments pré ou post soirée de fête ?

* Vanessa Lopez n’est ni médecin, ni guérisseur. Elle n’établit pas de diagnostic, si vous suivez un traitement médical, seul votre médecin traitant est habilité à le modifier ou le supprimer.