Naturopathie : quels sont les aliments acides acidifiants et basiques ?

Aliments Acides

Si vous avez des symptômes ou maladies liées à une trop grande acidité organique (voir ici l’article correspondant), réduisez le plus possible les aliments acides et producteurs d’acides et augmentez la part d’aliments basifiants. Ces derniers vont petit à petit venir tamponner et équilibrer l’excès d’acidité et vos problématiques s’atténueront jusqu’à progressivement disparaître !

Légende : Aliments extrèmement acides/ acidifiants – Aliments très acides – Aliments acidesAliments basifiants

Voici la liste des Aliments Acides et Producteurs d’Acides

Cette liste est indicative et regroupe les principaux aliments acides et acidifiants.

  • Tous les produits laitiers : lait UHT,  crème fraîche, fromages à pâte dure, fromage fermentés, yaourt, beurre. Tolérance : laitages au lait cru, fromage frais.
    $$$
  • Toutes les protéines animales en général :
  • Les viandes rouges (bœuf, mouton, cheval, porc), la charcuterie, les abats (foie, rognon, cervelle),les extraits de viande de type « maggi ». Tolérance : les viandes blanches : poulet, dinde, lapin, veau, agneau.
  • Les poissons gras (saumon, hareng, thon, carpe), les fruits de mer. Tolérance : les poissons maigres (cabillaud, bar, merlan, sole, truite), les huîtres.
  • Les œufs : préférez-les de qualité biologique et peu cuits (œufs à la coque ou mollets).
  • Parmi les sucres (glucides):
  • Tous les sucres raffinés (pâtisseries,  gâteaux, sucreries, bonbons), le sucre blanc et roux, les édulcorants (de type aspartame), le chocolat, les confitures riches en sucre. Préférez (en boutique bio) le sucre intégral/complet cru(de type rapadura ou sucre de coco), le miel, le cacao cru, les confitures 100% fruit.
  • Les céréales raffinées (semoule, pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…), les céréales du petit-déjeuner (de type flocons de céréales), les céréales complètes et demi-complètes (riz, pâtes et pain complet…). Préférez le sarrasin ou les légumes-féculents de type patate douce.
  • Le pain blanc à la levure de boulangerie (de type baguette). Préférezle pain ½ complet au levain en boutique bio.
  • Parmi les légumineuses : les pois chiches, les haricots rouges. Préférez les lentilles, flageolets, haricots blancs, tofu, pois verts, haricots verts. Afin d’abaisser l’acidité des légumineuses, faites les tremper et/ou germer.
  • Parmi les corps gras et oléagineux :
  • Tous les graisses animales (peaux des animaux, saindoux, suif…).
  • Les huiles végétales hydrogénées, raffinées, transformées,  durcies (margarine). Choisissez des huiles végétales de qualité extra-vierges ou vierges, de 1ère pression à froid et biologiques.
  •  Toutes les sauces et produits industriels (mayonnaise, biscuits, pâtisseries, viennoiseries).
  • Certains oléagineux plus acidifiants que d’autres : les noix sèches, pistaches, noisettes, cacahuètes, noix de pécan, pépins de courge, graines de tournesol et les olives vertes… Préférez : les pignons de pin, sésame, noix de (coco, cajou), les amandes sans la peau, noix du Brésil et olives noires à l’huile ou nature.
  • Parmi les fruits :
  • Les fruits pas mûrs (moins ils sont mûrs et plus ils sont acides).
  • Les agrumes en général pour les personnes frileuses (pamplemousse, orange, citron…), encore plus quand mangés le matin et hors saison.
  • Tous les fruits au goût acide (et leur jus) : ananas, fruit de la passion, kiwis, baies (groseilles framboises, cassis…), certaines variétés de pommes (granny smith…), de cerises (griottes), d’abricots (même séchés), de prunes…
  • Les jus de fruits du commerce, le jus de citron (ok si quelques gouttes dans une tasse d’eau chaude). Préférez les jus de fruits 100% fruits.
  • Certains fruits séchés : les abricots acides. Tolérance : pruneaux, figues. Pour baisser leur acidité faites les tremper 4 heures ou toute une nuit et jetez l’eau de trempage.
  • Parmi les légumes : la tomate (surtout cuite et hors saison), l’oseille, les épinards cuits, la rhubarbe, la choucroute
  • Parmi les condiments : le vinaigre, les légumes conservés au vinaigre, le ketchup, la moutarde, les pickles, les câpres… Pour la vinaigrette, préférer le jus de citron, moins acidifiant que le vinaigre.
  • Parmi les boissons : tous les sodas, café,  eau du robinet, thé noir, les alcools (alcools forts, vin blanc, champagne…).
  • Tous les plats préparés, les boites de conserves.
  • Pour certaines personnes qui ne digèrent pas les légumes soufrés : artichaut, asperge, bette, choux, cresson, poireaux, navets, oignons, ail…

Autres facteurs acidifiants : 

Le tabac, les médicaments (aspirine, pilule, les anti-inflammatoires, vitamines synthétiques), la déshydratation, le surmenage physique et psychique, le travail nocturne, le manque de sommeil, les contractures chroniques de stress, la sédentarité (insuffisance respiratoire, manque de transpiration…), le froid, l’insuffisance hépatique (drogues, alcool, tabac, médicaments, hépatites…), l’insuffisance rénale (manque d’eau pure, médicaments, stress…).

Quelques conseils généraux pour les terrains acidifiés :

  • Boire par jour au minimum 1,5 L d’une eau peu minéralisée (de type Rosée de la Reine, Montcalm, Mont Roucous).
  • Pratiquer un exercice physique modéré telle que la marche au minimum 30 minutes par jour, s’oxygéner (dans la nature) ou/et pratiquer les techniques respiratoires en utilisant des huiles essentielles.
  • Favoriser  les aliments alcalinisants, les monodiètes (il s’agit de manger un seul type d’aliment au repas) de patate douce, banane, châtaigne, courge, légumes verts.
  • Eviter au maximum les aliments acides ou producteurs d’acides encore plus le matin  et  l’hiver.
  • Mangez seul en dehors des repas : les fruits, le melon, la pastèque, le miel.

Voici la liste des Aliments Alcalinisants ou Basifiant

Légende :  Aliments basifiants Aliments extrèmement acides/ acidifiants

* Tous les jus de légumes crus (surtout à l’extracteur).

* Les graines germées(voir ici comment faire germer les graines).

* Les algues d’eau douce et marinesfraîches, réhydratées, séchées (de type salade du pêcheur en boutique bio), en caviar, en poudre ou en comprimé (spiruline, klamath, chlorella).
$
* Parmi les féculents ou sucres 

  • Les patates douces, pommes de terre (en-dehors des frites), châtaignes, courges (potiron, potimarron…), pâtisson, topinambour, manioc, igname…
  • Le sarrasin ou blé noir.

* Parmi les légumes :

  • Les légumes colorés et/ou racines : les céleris, fenouils, betteraves, carottes, panais, courges, patates douces, choux rouges, etc. Exception : la tomate (surtout cuite, hors saison et mélangée aux céréales de type riz, blé, etc.).
  • Les légumes verts crus ou cuits (mais pas trop): Les concombres, courgettes, toutes les sortes de salades (mâche…), haricots et choux (brocoli…), etc. Exception : les épinards cuits, l’oseille, la rhubarbe.

* Les fruits doux et cueillis à maturité : les bananes (la plus alcalinisante), pommes douces, raisins doux, mangues, papayes, pastèque, melon. Evitez les fruits acides de type agrumes, ananas
$$$
* Parmi les fruits séchés : les bananes, raisins, dattes, figues et abricot doux. La plupart des fruits séchés sont alcalinisants s’ils sont réhydratés  au moins 4 heures, l’idéal étant de les faire tremper, la veille, dans de un verre d’eau.

* Parmi les aromates : toutes les herbes vertes fraîches telles que coriandre, basilic, ciboulette, persil, thym, romarin, etc.

* Parmi les boissons : les infusions de plantes, les boissons végétales (amande, noisette, riz, soja…), les jus de légumes et de fruits doux (surtout à l’extracteur de jus).

* Parmi les corps gras et oléagineux :

  • Les amandes sans la peau et noix de Brésil (encore mieux : trempées 12h). Pour les autres fruits secs (noisettes…), réhydratez-les avant de les consommer.
  • Les olives noires nature ou à l’huile d’olive.
  • L’avocat.
  • Les huiles extra-vierges ou vierges, de première pression à froid et biologiques.

Pour résumer, voici 2 règles essentielles à retenir :

  • faites la part belle aux légumes (qui doivent représenter 60% de votre assiette),
  • et aux fruits de saison que vous prendrez soin de consommer hors repas (30 minutes avant ou 2 heures après). En effet, leur temps de digestion étant différent des autres aliments, ils peuvent fermenter et créer de l’alcool et beaucoup d’acidité chez certaines personnes à la digestion plus difficile. J’ai déjà pu observer des cirrhoses du foie chez des êtres n’ayant jamais bu d’alcool!
Article : vitamine D comment la choisir
Réalisation : Vanessa Lopez
www.vanessa-lopez-naturopathe.com

À PROPOS DE L’AUTEUR : Vanessa Lopez est coach en nutrition, naturopatheénergéticienne et auteur des livres « Secrets de naturopathes »« Stop à la fatigue avec la naturopathie » , «Guide de poche de naturopathie» et « Je m’initie à la naturopathie ». Elle est experte en alimentation saine, spécialisée dans les problèmes d’intolérances et de comportements alimentaires ; et propose des solutions pour mieux gérer son stress. Elle consulte à Paris dans son cabinet du 17ème arrondissement. Possibilité de consultations sur skype et par téléphone pour les personnes éloignées de Paris et en France métropolitaine.